A la une

Décret présidentiel : Mr. Siaka Cissoko nommé ambassadeur au Nigéria

C’est dans un décret rendu public dans la soirée de ce mardi, 07 août 2018, que le président de la République, le Pr. Alpha Condé a nommé monsieur Siaka Cissoko ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de Guinée auprès de la République fédérale du Nigéria et,

Lire la suite...

Holy Quran

Menu principal

Derniers commentaires

  • C'est tout a fait vraie que Alpha Conde n'a pas un...
  • En guinee si tu joint le pouvoir tout ce que tu di...
  • Dieu ne va pas laisser un fou comme lui diriger un...
  • Si ce fou est elu IL y aura une 3e guerre mondiale...
  • Mr. Diallo, Tous nous soutenons le Pr. Alpha Conde...

Journal télévisé

Le président de transition en Guinée, le général Sékouba Konaté, a demandé mercredi soir l'intervention du médiateur dans la crise guinéenne, le président burkinabè Blaise Compaoré, après le report du second tour de la présidentielle, estimant que son pays va "vers l'impasse".

"La situation nouvelle interpelle tous les acteurs de la transition qui doivent se retrouver sans délai autour du médiateur pour tirer toutes les conséquences du report" du second tour qui était prévu dimanche, a déclaré le général Konaté dans une déclaration solennelle à la radio-télévision guinéenne.

 

Ce report recommandé par la Commission électorale nationale indépendante (Céni), "impose des leçons à tirer de la part de chacun et de tous, car il y a sans doute des obstacles à venir, des erreurs d'appréciation dont il faudrait maintenant tenir compte pour couronner nos efforts et éviter à la Guinée de tomber dans une grave crise politique et sociale", a-t-il ajouté.

"De plus en plus, nous nous Ă©loignons de notre feuille de route", a-t-il dit, ajoutant: "je constate avec un grand regret (...) que notre pays va vers l'impasse".

Un porte-parole de la Céni avait auparavant annoncé un report du second tour, sans en fixer la date.

Cette annonce est intervenue à l'issue d'un exposé fait par les dirigeants de la Céni sur l'avancée de l'organisation du second tour au Premier ministre Jean-Marie Doré, aux deux candidats Cellou Dalein Diallo et Alpha Condé, au Conseil national de transition (faisant office de Parlement) et aux observateurs internationaux.

C'est à la Céni qu'il revient de créer les meilleurs conditions pour l'organisation des élections", a jugé Sékouba Konaté. "Elle a notre soutien total" et "son avis a toujours été pris en compte", a-t-il affirmé.

"Depuis l'organisation du premier tour (le 27 juin) qui semblait l'étape la plus difficile à franchir, la transition et les espoirs qu'elle continue à susciter sont suspendus à un second tour sans cesse annoncé mais qui se fait toujours attendre", alors que "le peuple de Guinée est impatient d'élire son président", a ajouté le général Konaté.

Il a appelé les deux candidats à "user de tout leur poids et de toute leur autorité pour appeler leurs militants au calme pour un bon déroulement de la transition".

Ce sont "en partie eux qui ont désormais la responsabilité de notre destin", a-t-il affirmé.

"La Guinée n'a plus droit à l'erreur et ne peut plus perdre de temps", a encore dit le général Konaté.

"Il nous appartient à tous de condamner les propos et les attitudes visant à mettre en péril les valeurs de la République et affecter le tissu social", a-t-il ajouté.

Il a invité "au sursaut patriotique (...) pour que le désordre et l'anarchie ne s'installe pas dans notre pays" et fustigé "les spéculations politiques et les querelles électorales" qui "ont gagné les sphères de l'Etat (...) et des institutions qui n'arrivent plus à jouer pleinement leur rôle".

CONAKRY (AFP) - jeudi 16 septembre 2010

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

MétéoMédia

Dernières vidéo

Publicité

Sondage

Que pensez vous de BalekoNews?