A la une

Barrage hydroélectrique de souapiti: Les travaux de construction presque terminés.

Le 11 octobre 2018, les cadres du ministère de l'Energie et de l'Hydraulique se sont rendus sur les sites d'aménagement de Kaleta et Souapiti dans la préfecture de Dubreka. L’objectif de ce déplacement est de s'enquérir l'état d'avancement des travaux de construction du barrage hydroélectrique de Souapiti ....

Lire la suite...

Holy Quran

Menu principal

Derniers commentaires

  • C'est tout a fait vraie que Alpha Conde n'a pas un...
  • En guinee si tu joint le pouvoir tout ce que tu di...
  • Dieu ne va pas laisser un fou comme lui diriger un...
  • Si ce fou est elu IL y aura une 3e guerre mondiale...
  • Mr. Diallo, Tous nous soutenons le Pr. Alpha Conde...

Journal télévisé

Quartier Minière, 22 août 2012

Incroyable, mais vrai ! C’est un immeuble de 6 étages en construction qui s’est effondré comme un château de cartes le mercredi 22 août 2012 aux environs de 17 heures, au quartier Minière, commune de Dixinn. Le Président de la République, chef de l’Etat, s’est rendu sur les lieux du sinistre et au moment où notre équipe de reportage quittait, quatre à six personnes seraient encore ensevelis sous les décombres.

 

Sont-elles vivantes ou mortes 24 heures après ? La question demeure entière.

Selon les informations recueillies sur le terrain, le propriétaire de ce chantier ne serait pas muni d’un permis de construire.

Pire, l’architecte principal qui a conçu le plan de construction de cet immeuble, aurait été dessaisi du chantier, au profit d’un expatrié, lequel aurait décidé de faire six étages, en lieu et place de 2 initialement prévus. Et à vue d’œil, il y a plus de sable dans les gravats que du ciment et gravier bétonnés.

Côté des autorités, plusieurs ministres, hauts cadres de l’administration et la hiérarchie des services de sécurité se sont déployés sur le terrain.

A près avoir constaté les dégâts, le Président Alpha Condé a déclaré : « Cela veut dire qu’il faut mettre de l’ordre. Il y a eu beaucoup d’anarchie en Guinée depuis plusieurs années. Les gens construisent anarchiquement. On ne doit pas construire un immeuble sans calculer, mettre des soubassements sans tenir compte du nombre d’étages à édifier. Si vous remarquez, il ya beaucoup de sable et pas assez de béton. Un immeuble doit avoir un soubassement et savoir ce que ce soubassement peut supporter, ensuite mettre des piliers en béton armé, ce qui n’est pas le cas ici. A partir de maintenant, nous allons, avec les services de l’urbanisme, vérifier toutes les maisons qui sont en construction et pour celles qui ne répondront pas aux critères réels, on va arrêter les chantiers. Vous voyez, les travailleurs qui sont là, sont les victimes. Ce sont les pauvres qui viennent travailler. On ne sait même pas s’il y aura des survivants quand on va dégager. Nous allons venir en aide à leurs familles, mais surtout, nous allons prendre des dispositions. Nous n’allons plus laisser les gens construire anarchiquement et pour ceux qui vont construire dans les lieux publics, nous allons mettre de l’ordre dans tout ça ».

Somme toute, cet incident malheureux permettra dorénavant de dimensionner nos ouvrages, de façon à éviter de telles catastrophes, et relance en même temps le débat autour de la nécessité de mettre de l’ordre dans le secteur du bâtiment en particulier, et de l’urbanisation en général de la ville de Conakry.

B S

 

Le Bureau de Presse de la Présidence

 

Contact : 64-87-96-59

                 68181557

 

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

MétéoMédia

Dernières vidéo

Publicité

Sondage

Que pensez vous de BalekoNews?